Prière mensuelle

A vous tous qui cherchez la paix en ce mois de Juin 2017

Intention de prière : l’AED – Aide à l’Eglise en détresse

L’année 2017 célèbre  plusieurs jubilés : 500 ans de la Réforme, 300 ans de la fondation de la franc-maçonnerie, 100 ans de la révolution bolchevique en Russie et les 100 ans  des apparitions de la Vierge à Fatima.

Arrêtons-nous sur les 70 ans de l’AED – Aide à l’Église en Détresse.

Fondée en 1947 par le Père Werenfried  d’abord pour aider les chrétiens d’Allemagne de l’Est, contraints par le régime communiste à vivre cachés et objet de nombreuses discriminations. Progressivement, pratiquant une méthode spirituelle appelée « la révélation de l’Amour », l’AED s’est déployée, pour répondre aux appels des papes successifs, dans d’autres pays parmi les plus exposés aux persécutions et aux détresses multiples, œuvrant désormais dans 150 pays.

Cette « révolution de l’Amour » s’enracine dans la méditation du mystère de la croix du Christ et de son cœur transpercé.  En 70 ans d’une histoire très riche et multiforme, on peut citer des milliers de faits qui se  sont révélé une vraie source d’espérance. Pas d’autre explication que la lecture croyante et priante de ce verset de l’Evangile selon St Jean : « Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde mais pour que, par lui, le monde soit sauvé ». (Jn 3, 17) Si  la majeure partie du monde occidental n’a pas connu la guerre depuis 1945, il serait inexact d’affirmer que la paix règne pour autant. Les nombreux attentats perpétrés en Europe ont fait dire à plusieurs responsables politiques que « nous sommes en guerre » ! Le Pape François lui-même n’a pas hésité à plusieurs reprises de parler d’une « guerre fragmentée » ! Lors de son récent déplacement à Fatima, le pape a voulu réaffirmer notre espérance en la réalisation de la promesse de la Vierge Marie aux trois jeunes bergers : « à la fin son cœur immaculé triomphera ». En cette année du jubilé de Fatima, pouvons-nous donc espérer nous approcher de ce triomphe de l’amour ? Certainement ! Sauf si nous nous décourageons d’œuvrer et de prier pour la paix.

Confortée par cette espérance et en tant qu’œuvre pontificale, l’AED a promis de s’engager de manière encore plus généreuse, en cette année 2017. Il s’agit d’un engagement d’amour plus qu’ un devoir de charité. Un engagement de tous qui implique de se mettre au service des pauvres et de faire progresser la charité célébrée dans le sacrifice eucharistique.

Chaque année, l’AED collecte de l’argent pour soutenir l’Église dans le monde. Des milliers d’églises et de chapelles ont été construites ou reconstruites. Elle soutient financièrement la formation des séminaristes des pays pauvres. Elle diffuse des Bibles, Des milliers de prêtres peuvent vivre décemment grâce aux offrandes de messe transmises par l’AED. Des centaines de programmes de radio et de télévision ont été financés pour soutenir les chrétiens isolés. Des milliers de véhicules ont été achetés pour propager l’Evangile. Le magazine d’information de l’AED n° 182 donne tous les renseignements sur cette action multiple cherchant à se faire proche des chrétiens en situation difficile, quelle qu’en soit les raisons.

Le 25 mai dernier, à l’issue de leur entretien au Vatican, le Pape François en offrant au Président Trump un médaillon en bronze représentant un olivier unissant deux morceaux de terre, expliquait : «  la fracture symbolise la division de la guerre et l’olivier mon désir de paix ; je vous le donne pour que vous soyez instrument de paix. » « Nous avons besoin de paix » a répondu D. Trump.

Prions :

Seigneur, en cette année du jubilé de Notre Dame de Fatima que l’AED a choisie comme patronne, vienne Ton Esprit Saint, Esprit de paix, Esprit de communion, éclairer toutes les communautés chrétiennes. Pour qu’ils agissent ensemble pour la paix, donne à tous tes disciples le courage, comme Marie l’a demandé à Fatima, de prendre et reprendre le flambeau de la prière. Amen.

olivier