Mgr Lalanne: « Ne pas faire d’amalgame entre le terrorisme et la religion musulmane »

La messe célébrée dimanche soir à Notre-Dame de Paris était sans doute le point de départ de la chaîne de prières qui doit répondre aux attentats perpétrés vendredi à Paris. Une prière capitale pour Mgr Stanislas Lalanne, évêque du diocèse de Pontoise en région parisienne.

« Elle est essentielle car chaque évêque a appelé à prier pour les victimes, pour tous les blessés, pour tous ceux qui les ont secourus, pour les forces de l’ordre. Je crois que la prière est première » a-t-il notamment déclaré.

Pour l’évêque de Pontoise, « le premier réflexe pour nous chrétiens est de fait la compassion et la prière ».

Mgr Lalanne ajoute que « les chrétiens doivent vivre ces liens de proximité et de fraternité [avec les autres religions NDLR], et surtout de ne pas faire d’amalgame entre le terrorisme et la religion musulmane. Le pape lui-même l’a rappelé, on ne peut pas utiliser le nom de Dieu pour justifier la violence, c’est vraiment un blasphème. »

Dans son diocèse, l’évêque de Pontoise a invité les enseignants des écoles catholiques à une réflexion sur l’émotion, et d’évoquer avec les enfants le fait que la paix est l’oeuvre de chacun. « On doit tisser les uns les autres des liens de fraternité face à une barbarie terrible » a-t-il conclu.

 

16 NOVEMBRE 2015 Par Jean-Baptiste Le Roux RCF, RADIO CHRÉTIENNE FRANCOPHONE,